Ces dernières semaines, les médias ont relayé un grand nombre d’incidents provoqués par des chiens tels que des Staff Américain, Rottweiler et autres molosses… Nous aurions compris l’intérêt de ces reportages si les faits avaient eu lieu sur la voie publique, or tous se sont produits chez les propriétaires du (ou des) chien(s).

En choisissant de posséder un tel chien, dit « dangereux », les particuliers exposent leurs familles aux éventuelles attaques du chien. C’est une erreur qu’ils doivent assumer et sur laquelle les médias ne devraient pas s’attarder tant que l’accident se passe chez eux.

Après ces évènements malheureux, Michel Alliot-Marie, notre ministre de l’intérieur, établit une nouvelle loi interdisant le croisement de certaines races entre elles, qui s’ajoute à la loi déjà existante qui stipulait que ces chiens doivent être déclarés en mairie, tenus en laisse et muselés, voire pour certains stérilisés.

Mais de façon objective, nous constatons que cette première loi est peu respectée, comme le sera certainement la deuxième...
Un permis canin est en pourparler, ce qui semble être une bonne initiative qui permettra à ces molosses de ne pas être mis entre les mains de n’importe quel insouciant ! Car le problème n’est pas le chien mais bien le propriétaire, ne l’oublions pas !

Par contre ce que semble oublier la loi est la sanction apportée aux propriétaires parents d’enfants qui se font défigurer et dans le pire des cas tuer…